Estimation immobilier Paris 16ieme Trocadero

Trocadéro

PARIS 16e TROCADERO

La puissante famille Delessert s’installa à Chaillot dès 1800 et, par acquisitions successives, devint le propriétaire de tout le bord de Seine et installèrent une manufacture dans l’ancien couvent des Bonshommes, et, à Passy, une fabrique de sucre de betterave. Cependant Napoléon 1er projeta d’y construire le Palais du Roi de Rome, son fils….projet qui n’eut pas de suite. Après différents autres projets, on construisit en 1876, sous la direction de l’architecte Davioud, un palais de style mauresque pour commémorer l’importante victoire militaire du Duc d’Angoulême (fils de Charles X et éphémère roi de France sous le nom de Louis XIX) le 31 août 1823 : la prise du fort du Trocadéro qui fit tomber Cadix et permit à la France de gagner la guerre d’Espagne. Mais ce monument, peu esthétique, fut détruit et remplacé en 1938 par l’actuel Palais de Chaillot, très bel ensemble art déco. Aux alentours, l’ancien domaine des Delessert fut loti au milieu du XIXe siècle, et les immeubles qui entourent le métro aérien sont les derniers construits à la suite de ce lotissement.
Le quartier du Trocadéro qui est un  Haut-lieu du tourisme mondial, domine Paris du sommet de la colline de Chaillot, et est un des quartiers les plus connus de Paris.

Le Palais de Chaillot, la vue imprenable sur la Tour Eiffel, les jardins et l’esplanade du Trocadéro constituent un environnement chic et agréable pour le résident. Il pourra se promener en bord de Seine, se rendre à l’Aquarium de Paris, ou s’arrêter dans les nombreux restaurants ou brasseries autour de l’Esplanade du Trocadéro.

Les biens immobiliers de luxe autour de l’avenue d’Eylau, de la rue Greuze, de l’avenue Paul Doumer, et de l’avenue Kléber, se constituent pour moitié d’appartements deux pièces et trois pièces, dont la fourchette d’estimation se situe entre 7400 euros et 10500 euros du m² maximum (Source Efficity).

Les appartements de plus de 5 pièces ne représentent que 10% du parc immobilier, mais bénéficient la plupart du temps de de prestations haut de gamme.
 
AVENUE KLEBER 75116 PARIS

AVENUE KLEBER 75116 PARIS

Cette avenue doit son origine au chemin de ronde qui dès 1783 longeait le mur des Fermiers Généraux. En 1864 elle prit son tracé actuel sous le nom du Roi de Rome puis, après 1879, elle fut baptisée Kléber, du nom du général de Napoléon. Installant en 1911 une usine de pneumatiques à Colombes, la Société Française BF Goodrich devient Kléber-Colombes en 1945 à la suite de l'installation de son siège social avenue Kléber, puis son nom fut simplifié en Kléber en 1962.

L’avenue Kleber compte de nombreux lieux remarquables

Au no 8 : L’Ambassade d’Islande  (https://www.iceland.is/iceland-abroad/fr)

Au no 17 :  A noter le prestigieux Hôtel Restaurant Le Raphaël (https://www.raphael-hotel.com/) avec sa terrasse qui surplombe Paris et la mythique Dame de Fer

Au no 19 : L’hôtel Majestic, fondé en 1908 et renommée actuellement The Peninsula Paris (https://paris.peninsula.com/fr/default) fût un haut lieu de diplomatie. Sous l'Occupation, le haut commandement militaire allemand s'y est installé. Il a abrité le siège de l'UNESCO, puis des services du ministère des Affaires étrangères, notamment le Centre des conférences internationales. C'est à cette adresse que furent signés les accords de Paris mettant fin à la guerre du Viêt Nam en 1973, les accords de Paris sur le Cambodge de 1991 et les accords Kléber signés après la rébellion du nord de la Côte d’Ivoire en 2003. Il fut enfin vendu par l'État français pour 460 millions d'euros à la société d'investissement publique du Qatar. Qatari Diar, a transformé le lieu en en hôtel de prestige, dont le standing est équivalent à celui d’un palace .

Au no 50 : L’ Ambassade du Pérou.(https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/perou/)

Au no 52 : Immeuble où mourut Aristide Briand le 7 mars 1932.

Au no 60 : Immeuble en briques et pierre construit en 1911 par l'architecte Charles Letrosne.

Au no 88 bis : Hôtel Baltimore (https://sofitel.accorhotels.com/fr/hotel-2789-sofitel-paris-baltimore-tour-eiffel/index.shtml#origin=sofitel) toujours existant, où l'acteur et réalisateur Max Linder, star du muet, se suicida le 31 octobre 1925 avec sa femme.
PLACE DU TROCADERO

PLACE DU TROCADERO

La place du Trocadéro qui a été formée en 1869 sous le nom de Roi-de-Rome, regorge de lieux pour les touristes petits et grands. A la fois pour les loisirs et la culture, nous recommandons : Le Palais ou Théâtre de Chaillot (https://www.theatre-chaillot.fr/fr). Le Musée de l’Homme (http://www.museedelhomme.fr/fr) qui sera réhabilité en octobre 2015. Les Jardins du Trocadéro (https://www.parisinfo.com/musee-monument-paris/71144/Jardins-du-Trocadero) L’Aquarium de Paris (http://www.cineaqua.com/index.php/en/) qui ravira particulièrement les enfants.
AVENUE D’EYLAU

AVENUE D’EYLAU

Située entre les avenues passantes Raymond Poincaré et Georges Mandel, l’avenue d’Eylau est une avenue calme et préservée, qui débouche sur la place de Mexico. A proximité immédiate de la Tour Eiffel, la vue sur ce monument est saisissante. Ses atouts séduiront notamment la clientèle russe ou d’Amérique latine. Cette zone représente en quelque sorte le premier choix en terme d’immobilier de prestige. Situé sur la place de Mexico, le restaurant avec terrasse Di Vino (http://www.divino.paris/) est un lieu très agréable pour se restaurer ou simplement prendre un verre.
AVENUE PAUL DOUMER

AVENUE PAUL DOUMER

L’avenue Paul Doumer est très récente : achevée de 1924 à 1933, elle s’est d’abord appelée avenue de La Muette avant de prendre son du nom actuel après l’assassinat du président de la République française en 1932. La majorité des grands bâtiments à la façade uniforme date néanmoins de l'après-Seconde Guerre mondiale (notamment les années 1960). D’illustres habitants ont résidé dans l’Avenue Paul Doumer.
Au no 1 : l'immeuble à façade arrondie qui occupe l'angle de la rue Benjamin-Franklin et de l'avenue Paul-Doumer a abrité jusqu'à son décès l'actrice Jacqueline Maillan.
C'est également le lieu de résidence de Philippe Stark. Il y a également installé au rez-de-chaussée ses bureaux.
Au no 71 : Brigitte Bardot
Au no 77 : Léo Israélowicz