Estimation immobilier Paris 8ieme Triangle d'Or

Triangle d’Or

PARIS 8ÈME TRIANGLE D’OR

Délimité par l’avenue Montaigne, l’avenue George V et l’avenue des Champs-Elysées, le Triangle d’Or est considéré comme le berceau du luxe français. Il est l’un des quartiers les plus prestigieux et convoités par les marques emblématiques du luxe : du secteur de la Haute Couture aux concessions automobiles.
Ce quartier prestigieux est particulièrement prisé par une clientèle internationale en quête d’un appartement d’une superficie entre 120 m² et 300 m².
 
AVENUE MONTAIGNE

AVENUE MONTAIGNE

C’était au milieu du 17e siècle un chemin qui conduisait au Marais des Gourdes, endroit où l’on cultivait des cucurbitacées ; ce chemin s’est appelé allée des soupirs dans les années 1720 puis avenue Verte ; il reçut des rangées d’ormes en 1770 et fut nommé à cette époque allée des Veuves car il était un lieu de prostitution. Ce chemin est resté encore longtemps seulement peuplé de quelques bouges très louches, tels le Bras-Rouge. La voie reçut son nom en 1850 et ne fut totalement assainie que dans les années 1860.

N°1 : emplacement de la Chaumière de Thérèsa Cabarrus où elle s’installa le jour de son mariage avec Tallien et où elle reçut tous les thermidoriens dans des soirées magnifiques. Elle fut détruite en 1817 et remplacée par une guinguette, l’Acacia où mourut Tallien depuis longtemps délaissé par Notre-Dame de Thermidor.
N°9 : Ex-hôtel de la comtesse de Durfort, petite nièce de Chateaubriand.
N° 13/15 : théâtre des Champs-Elysées construit de 1911 à 1913 en béton armé par Perret avec des bas-reliefs de Bourdelle ; il s’appela d’abord théâtre Léon Poirier puis Comédie-Montaigne. Auparavant, à son emplacement, s’élevait l’hôtel de Lillers ou avait résidé le roi de Hanovre.
N°18 : de 1856 à 1869 se dressait le Palais Pompéien construit pour le Prince Napoléon et inauguré par l’Empereur et l’Impératrice Eugénie.
N°22 : emplacement d’un pavillon de style mauresque où logea Abd-el-Kader.
N°25 : Mata-Hari fut arrêtée ici.
N°28 : emplacement de l’hôtel loué de 1857 à 59 par la Comtesse de Castiglione, âgée de 20 ans et maîtresse de Napoléon III pendant ces deux années.
N° 49 à 53 : en 1813 on trouvait là une buvette appelée le Petit Moulin-Rouge, qui fut agrandie 30 ans plus tard pour devenir le célèbre Bal Mabille, très connu pendant le second empire. Il fut démoli en 1882
AVENUE GEORGE V

AVENUE GEORGE V

Avenue ouverte en 1858 sous le nom d’avenue de l’Alma, jusqu’en 1918, date où elle prit son nom actuel.

N°1 : emplacement de l’hippodrome précédemment situé barrière de l’Etoile de 1845 à 1856 et place Victor Hugo ensuite ; il fut transféré ici en 1878 et construit en fer avec des dimensions importantes (150 m de long). Il fut transféré à Montmartre 19 ans plus tard, rue Caulaincourt.
N°5 : ici habita Albert de Mun avant 1914
N°23 : église épiscopale américaine
AVENUE DES CHAMPS ELYSÉES

AVENUE DES CHAMPS ELYSÉES

Souvent présentée comme la plus belle avenue du monde, l’avenue des Champs-Elysées regorge de boutiques de luxe telles que Louis Vuitton, Cartier, Guerlain ; de plusieurs restaurants gastronomiques comme le Fouquet’s, le Pavillon Ledoyen ou Ladurée ; mais aussi de salles de spectacles telle que le Lido et des night-clubs.