Immobilier: en Île-de-France, un marché qui ne faiblit pas

  1. Accueil
  2. >
  3. Presse
  4. >
  5. Immobilier: en Île-de-France, un marché qui ne faiblit pas
Immobilier: en Île-de-France, un marché qui ne faiblit pas

LE FIGARO

Publié le 09/04/2021

Le marché n’est visiblement pas touché par la crise : la pierre conserve un prix très élevé à Neuilly (entre 13 000 et 15 000 €/m2 ), les ventes augmentent de 128% dans les Yvelines, et certains propriétaires parisiens vendent leur bien pour s’offrir une vie plus calme à Versailles ou Saint-Germain-en-Laye. Sophie Cardon, collaboratrice au sein de l’agence Paris Ouest Sotheby’s International Realty commente « Nous voyons de plus en plus d'acheteurs vendre leur grand appartement parisien pour l'échanger contre un pied-à-terre, et venir s'installer à Versailles ou Saint-Germain-en-Laye. Ils se sont rendus compte, avec le deuxième confinement, que la situation sanitaire n'allait pas s'améliorer dans les mois qui viennent. Le télétravail est prolongé pour beaucoup d'entre eux. ». Aussi, Courbevoie et Le Vésinet sont des villes dont l’intérêt pour les acheteurs grimpe.

Ce phénomène s’explique par la souffrance ressentie par les français pendant le premier confinement. L’enfermement a permis à de nombreux acheteurs de prendre conscience de leur besoin d’espace. Cela se ressent dans les chiffres ; les biens avec jardin ou vaste terrain voient leur prix augmenter de 10%, tandis que ceux avec un balcon haussent de 2 à 3%. Au-delà de l’espace extérieur, l’intérieur compte aussi. De nombreux acheteurs optent pour une pièce en plus ou un séjour plus vaste. L’intérêt de trouver une pièce supplémentaire permet d’avoir un espace de travail comme un bureau.

Avec la volonté d’espace suite au confinement, s’est développée une envie de sécurité financière. En effet, du fait de la crise sanitaire, les marchés financiers se sont effondrés et il a été difficile de trouver un placement sûr. Ainsi, de nombreux investisseurs se sont tournés vers la pierre. Acheter des biens immobiliers permet de sécuriser son argent. Aussi, de nombreuses villes voient leur côte monter, ce qui permet d’investir aujourd’hui et de pouvoir revendre plus tard bien au-dessus du prix de base. « Nous assistons à un phénomène d'embourgeoisement important de cette zone. Avant, les biens levalloisiens situés sur ce secteur souffraient d'une décote, comme dans le quartier Jean-Zay. Mais le rattrapage est à l'œuvre, et l'on est désormais à peine en dessous des 10.000 €/m² » , déclare Pierre Sambron, collaborateur au sein de l'agence Paris Ouest Sotheby's International Realty. Ces notions se constatent notamment dans l’augmentation des prix de 6 à 10% dans les villes de Saint-Cloud, Boulogne-Billancourt ou encore Levallois-Perret. Cette hausse est également présente dans les Yvelines.

Pour consulter l’intégralité de l’article, cliquez ici. 

Paris Ouest Sotheby's International Realty, expert de l'immobilier de luxe et de prestige à Paris