Préférences Préférences Sauvegarder0
Contactez-nous
Paris Ouest (Paris 16ème - Victor Hugo)
Sotheby's International Realty
Paris Ouest (Paris 16ème - Auteuil)
Sotheby's International Realty
Paris Ouest (Paris 17ème - Etoile Monceau)
Sotheby's International Realty
Paris Ouest (Neuilly-sur-Seine)
Sotheby's International Realty
Paris Ouest (Hauts-de-Seine - Yvelines)
Sotheby's International Realty
Paris Marais
Sotheby's International Realty
Paris Est
Sotheby's International Realty
Envoyer un mail

Préférences

Devises

Ma recherche
  1. Accueil
  2. >
  3. Toutes nos actualités
  4. >
  5. Presse
  6. >
  7. Faut-il s'attendre à une chute du marché immobilier cette année ?
Le Figaro

Faut-il s'attendre à une chute du marché immobilier cette année ?

Partager
Faut-il s'attendre à une chute du marché immobilier cette année ?

La crise sanitaire a rappelé que l’immobilier était une valeur refuge, une tendance qui ne fait que se confirmer dans le contexte actuel. Le marché est toujours aussi dynamique à travers la France. La hausse des prix est de 1,8% sur 3 mois et de près de 8% sur une année glissante. Une activité qui risque de déboucher sur une forme d’assèchement du marché. « La psychologie des acheteurs, notamment de la jeune génération, a changé, analyse pour sa part Alexander Kraft, président de Sotheby’s International Realty France - Monaco. Ils sont prêts à travailler en dehors des grandes villes, pourvu qu’ils trouvent un bien confortable avec une pièce supplémentaire, une cuisine ouverte, un balcon ou encore une piscine. »

Mais au-delà de ces évolutions du marché, la vraie question porte sur l’impact que la guerre en Ukraine pourrait avoir sur lui, et sur les tendances déjà enclenchées avant le début du conflit : le retour de l’inflation et la remontée des taux d’intérêt. Indirectement la guerre en Ukraine peut contribuer à maintenir des prix élevés. La hausse du prix des matières premières et de leur transport va renchérir l’immobilier neuf et renvoyer une part de la clientèle vers l’ancien alors que l’envolée des tarifs de l’énergie peut inciter à des rénovations coûteuses.

Mais le haut de gamme et le luxe ne souffrent pas de ce contexte pour le moment. Alexander Kraft note que « Les grandes villes comme Lyon et Paris (notamment les 11e et 12e) gardent la cote pour ceux qui ont soif d'interactions sociales ».

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.

Les derniers articles

Immobilier : les biens de plus de 3 millions d’euros s’arrachent à Paris et en Ile-de-France
En savoir +

Immobilier : les biens de plus de 3 millions d’euros s’arrachent à Paris et en Ile-de-France

Crise sanitaire, guerre en Ukraine… Malgré un contexte difficile, l’immobilier de luxe ne connaît pas la crise et les ventes d’appartements, maisons et hôtels particuliers s’enchaînent à un rythme soutenu en Ile-de-France, à tel point que l’année 2022 pourrait être...

Lire la suite
Marché de l’art : la collection Macklowe établit un nouveau record de vente à New York
En savoir +

Marché de l’art : la collection Macklowe établit un nouveau record de vente à New York

922,2 millions de dollars, soit 880 millions d’euros : c’est le chiffre que la maison de ventes aux enchères Sotheby’s a revendiqué dans le cadre de la vente de la collection Macklowe. Suite au divorce du richissime couple formé par Harry Macklowe, promoteur...

Lire la suite
La montagne reste au sommet
En savoir +

La montagne reste au sommet

Malgré les différentes crises – Brexit, Covid, guerre en Ukraine…-, les stations des Alpes attirent toujours la clientèle française et étrangère à la recherche d’un bien sur les pistes. En effet, en janvier, les Alpes ont vu leur taux de fréquentation augmenter...

Lire la suite