Immobilier : la crise sanitaire fait flamber le marché du luxe

  1. Accueil
  2. >
  3. Presse
  4. >
  5. Immobilier : la crise sanitaire fait flamber le marché du luxe
Immobilier : la crise sanitaire fait flamber le marché du luxe

LES ECHOS

Publié le 04/06/2021

En 2021, l'immobilier de luxe ne s'est même jamais aussi bien porté. Le marché était déjà très dynamique, mais le covid-19 et le télétravail ont un peu plus boosté les achats et ont amené les acheteurs à revoir leurs critères de recherche. Très exigeants, ils se concentrent sur des biens aux qualités exceptionnelles : matériaux nobles, belle hauteur sous plafond, vue imprenable sur la tour Eiffel... et surtout avec un espace extérieur. Terrasse, balcon, jardin… sont des éléments clés pour déclencher une vente. Les acheteurs se ruent ainsi vers l’ouest parisien. « Pour un même bien, nous recevons trois ou quatre offres d'achat avec un paiement au comptant et sans condition suspensive », explique Jean-Charles Engel, directeur de l'agence Sotheby's des Hauts-de-Seine.

Le mode de vie des citadins change. Avec le télétravail, les envies d'évasion se font plus fortes. La possibilité de travailler à domicile jusqu'à cinq jours par semaine a conduit certains particuliers à investir dans des propriétés offrant tout le confort d'une résidence principale. Espaces de vie, de loisirs et de travail sont tous abrités sous un même toit, de manière compartimentée et adaptée à tous les usages de la famille au cours de la journée. A cela s’ajoutent une très bonne connexion à Internet et une proximité avec les axes routiers, les services et les commerces. « Investir dans un produit haut de gamme bien situé se révèle une stratégie pertinente au regard de la conjoncture et de l'évolution des valeurs immobilières », révèle Jean-Charles Engel. Les recherches en ligne de biens atypiques, de maisons et même de châteaux ont ainsi augmenté. Megève et Courchevel, la côte ouest de Deauville à Saint-Jean-de-Luz, font partie des lieux les plus prisés, malgré une pénurie des inventaires, les propriétaires refusant de se dessaisir de leur patrimoine.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici.