Immobilier : le marché du luxe se porte bien malgré la crise du Covid-19

  1. Accueil
  2. >
  3. Presse
  4. >
  5. Immobilier : le marché du luxe se porte bien malgré la crise du Covid-19
Immobilier : le marché du luxe se porte bien malgré la crise du Covid-19

BOURSORAMA PATRIMOINE

Publié le 05/03/2021

Pendant la crise du Covid, les chiffres de l’immobilier de luxe ont pris une orientation surprenante : on voit en effet une hausse de ceux-ci. Alors que le Covid a globalement nuit à tous les secteurs, l’immobilier de luxe ne semble pas touché par la crise, du moins pas négativement.

L’immobilier de très grand luxe suit une bonne orientation comprenant des résultats très satisfaisants. L’absence d’une clientèle étrangère a été atténuée par la présence d’une clientèle française soucieuse de placer son argent et de s’aérer.

Durant cette pandémie mondiale, l’immobilier s’offrant aux grandes fortunes est sur une pente ascendante, des records historiques sont à l'horizon. Malgré une baisse significative d’acquéreurs étrangers, le nombre et le montant des transactions n’est que légèrement impacté.

La pandémie comme accélérateur

« La crise du Covid a incité spécialement les acheteurs français à se tourner vers l'immobilier de prestige avec deux motivations principales, explique Alexander Kraft, PDG de Sotheby's International Realty France. De fait, il observe diverses raisons liées à ce rebond des ventes, notamment le besoin de sécuriser son patrimoine financier, mais aussi de veiller à son bien-être personnel en profitant de plus d’espace.

Les chiffres des ventes varient selon les montants des transactions. En effet, les biens vendus entre 1 et 3 millions d’euros présentent des prix stables mais les demandes vont chuter. En revanche, lorsque l’on dépasse ce seuil de 3 millions, les ventes sont en hausse, au même rythme que les prix. Par exemple, le réseau immobilier de luxe Daniel Féau enregistre une hausse de 9,2% pour ce type de bien.

2020, année record

Sur l’avenue Montaigne, se trouve un bien de prestige cédé à 45 000 euros le mètre carré. Cette vente symbolise, réellement, le tonus du marché de l'immobilier de luxe en ces temps de crise. Il s’agit d’un nouveau record.

Lorsque l’on quitte la capitale, un phénomène étonnant se produit. Alors que l’absence d’une clientèle étrangère pourrait faire craindre une chute des ventes, la riche clientèle française maintient les chiffres de l’immobilier de luxe. De fait, le confinement a fait réaliser des acquisitions par un bon nombre de français ; qui expriment le besoin d’une pièce supplémentaire, d’un espace extérieur, ou même d’une résidence secondaire. Alexander Kraft souligne « un intérêt jamais vu pour les résidences de prestige en région ». Ainsi que des « envies d'espace et de verdure ».

Pour consulter l’intégralité de l’article, cliquez ici. 

Paris Ouest Sotheby's International Realty, expert de l'immobilier de luxe et de prestige à Paris