Immobilier : le marché du luxe parisien ne connaît pas la crise

  1. Accueil
  2. >
  3. Presse
  4. >
  5. Immobilier : le marché du luxe parisien ne connaît pas la crise
Immobilier : le marché du luxe parisien ne connaît pas la crise

BOURSE DES CREDITS

Publié le 29/01/2021

En pleine crise économique, le marché de l’immobilier de luxe parvient à survivre et même à se développer avec une stabilité impressionnante. Selon Sotheby's international Realty, c’est la vente à un prix cohérent avec la qualité du bien qui permet de garantir la vente. Aussi, on voit se développer de nouvelles exigences des acheteurs qui cherchent à augmenter leur espace dans leur lieu de vie.

Un marché de l’immobilier de luxe stable pendant la crise
Alexander Kraft, le PDG de Sotheby's International Realty France – Monaco souligne que « de manière générale, le marché francilien de l'immobilier haut de gamme se porte étonnamment bien vu les circonstances exceptionnelles". Finalement, la crise n’a pas découragé les acheteurs mais elle a en plus augmenté le nombre de clients car des envies d’espace se sont développées. C’est en cela que le marché de l’immobilier de luxe est stable et que les chiffres sont similaires aux années précédentes.
Cependant, dans ces conditions de crise, les ventes se font certes toujours mais seul un prix adapté peut assurer la vente. En effet, même dans le marché de l’immobilier haut de gamme, si les vendeurs proposent un prix supérieur à sa valeur, il sera difficilement vendu, voire il ne pourra pas être vendu.

Un confinement qui va changer et redéfinir les exigences des acheteurs
Ce confinement a modifié les critères des acheteurs ; on observe en effet un profond besoin d’espace. Ce désir se traduit soit par la recherche d’une pièce supplémentaire, soit par le choix d’un espace vert sous forme d’une terrasse, d’un balcon, d’un jardin ou d’un vaste terrain. Ces critères représentent de véritables exigences, elles modifient parfois la valeur des biens car malgré de belles localisations, le manque d’espace peut décourager les acheteurs.
Paulo Fernandes, directeur adjoint de Paris Ouest Sotheby's International Realty explique donc que les confinements ont modifié les attentes des acheteurs dans le marché de l’immobilier de luxe. Ceux qui souhaitaient un bel appartement dans Paris vont parfois abandonner leur projet au profit d’une maison de campagne. "Les deux confinements ont généré des envies de changement chez nos clients : alors qu'ils voulaient un appartement de 150 m² au départ, certains désirent maintenant revendre leur appartement pour prendre un logement plus central et acheter une maison de campagne, d'autres souhaitent un bien plus petit (100-110 m²) mais avec une terrasse ».

Pour consulter l’intégralité de l’article, cliquez ici. 

Paris Ouest Sotheby's International Realty, expert de l'immobilier de luxe à Paris